8 thoughts on “un cyber-missel pour la nuit

  1. L’avantage : oublié fermé sur une table de café, personne ne pensera à le voler… Ce n’est qu’un vieux livre.

  2. Je suis très ému, tu es le premier être humain à commenter ce jeune blog, tous les autres sont des robots un peu insistants.

    Eh oui, c’est un mirage, les gens n’y font pas attention tant qu’il est fermé.
    Et pour écouter de la musique dans la rue, c’est aussi parfait.

    Peu de livres actuels auraient la douceur de cuir-rouge, et l’iChoze est un objet nu et froid… j’ai voulu concilier deux attraits.

  3. Mmm… des trucs du genre “Et Daignez Humilier les Ennemis de la Très Sainte Eglise”, je suis un peu anti-clérical, je trouvais ça ironique à la base, mais à la longue c’est un peu agressif, je pense faire un collage.

  4. Haha oui à prendre au 2d degré c’est sympa, mais à force le risque est de le connaître par coeur et gare à l’autopropagande…

    • merci & si l’on joue avec les mots, “bouquin : vieux livre qui a subi l’épreuve du temps”.
      Ce livre là l’a subie, et a relevé le défi de ces temps-ci. Etre un livre contenant un grand nombre de livre.
      Etre plus vaste de l’intérieur que de l’extérieur… ces jours-ci on me parle beaucoup de l’Aleph de Borgès.
      Et quand je rouvre ce missing-missel. Je me dis que j’en ai peut-être une esquisse sous les mains.

      Une version numérique mais artisanale.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>